Elles sont chouettes, les femmes des Chemins de fer !

Ce jeudi 8 mars a lieu la journée internationale des droits des femmes, l’occasion idéale de mettre à l’honneur les cheminotes !

De nombreux métiers techniques ont longtemps été considérés comme moins adaptés aux femmes, mais cela évolue progressivement. De plus en plus de femmes travaillent en effet dans un de nos métiers typiquement ferroviaire, comme technicienne mécanicienne ou conductrice de train de manœuvres.  Et la tendance se confirme d’année en année ! En 2012, 11,02% des collaborateurs des chemins de fer étaient des femmes, en 2017 elles sont près de 15% !

La parole aux femmes

Nous avons demandé à nos collègues féminines de répondre à la question suivante « Pourquoi aimez-vous travailler aux Chemins de fer ». Voici leurs réponses :

Les femmes de l’atelier  de traction d’Anvers: « Pourquoi nous aimons travailler aux Chemins de fer? Parce que ce monde masculin a aussi besoin de femmes fortes ! »

Stefanie Boesmans (ingénieure à l’atelier de traction de Schaerbeek pour la SNCB):  « Pourquoi j’aime travailler aux Chemins de fer?  L’enjeu sociétal  de la SNCB et le contenu varié de mon travail. »

Gwendolien Vanderschaeghe  (Health and Safety Specialist au sein de HR Rail): « Mon job au sein de Health&Safety Programs consiste entre autres à développer et implémenter des projets relatifs au bien-être et à l’absentéisme. Travailler sur des projets qui peuvent améliorer le bien-être de ses collègues ? Il n’y a pas de plus chouette métier ! Et pour l’exercer, pas besoin d’équipement particulier mais seulement un sourire et une oreille attentive à l’écoute de ses collègues.

Odile Vandewalle et Donatienne Mottet (accompagnatrices de train SNCB): « Travailler avec de chouettes collègues crée une ambiance chaleureuse. Cela nous permet de nous sortir plus facilement de situations difficiles. Nous serions ravies d’accueillir de nouvelles collègues. Venez renforcer notre équipe ! »

Ingrid Puissant accompagnatrice de train SNCB : « Pourquoi j’aime travailler à la SNCB ? Parce que chaque journée est différente et remplie de surprises. La routine n’existe pas ! » 

Isabel Diaz-Martin, Technicienne principale voie pour Infrabel : « Les chemins de fer c’est de la passion, des défis et du travail d’équipe ! »

Melissa Werniers, sous-chef de gare à la SNCB: « Pourquoi j’aime travailler à la SNCB ? Les possibilités d’évolution de carrière existent, même sans diplôme. En 2015 j’ai débuté comme agent de métier,  sans diplôme. Après à peine 3 ans, me voilà sous-chef de gare ! J’aime aussi le contact humain, avec les collègues et avec les clients. »

Amélie Gillet, technicienne principale travaux voie pour Infrabel : « J’aime travailler aux chemins de fer pour toutes les tâches et les chantiers qu’ils me permettent de réaliser. »